Message de l'association KOURAJ à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme

Le 08 Mars ne marque pas la fête de la femme ou la fête des femmes, au contraire, c’est la journée

internationale des droits de la femme. Une journée qui devrait être marque par les réflexions sur les

droits de la femme, sur comment promouvoir une société plus égale, plus équitable. L’on ne devrait pas

se contenter de dire Bonne fête a une femme en ce jour et ne poser aucune, ne prendre aucune

résolution. C’est inutile. Aujourd’hui les droits de la femme sont considérés comme droits de seconde

zone, ils sont ignorés, juges mois importantes pas primordiales ou inutiles.


Les femmes se trouvent aussi réduites à une catégorie bien définie, le sexe faible, vase fragile, une chose

inoffensive se devant d’être protéger. L’idée n’est pas de tomber dans des stéréotypes faciles pour

établir des théories bancales pour alimenter un match homme contre femme qui se pencherait dans un

sens ou dans un autre, non, l’idée est de montrer que la femme est complexe et de ce fait ne peut être

enfermée dans une catégorie.


La femme vient sur toutes les formes, les couleurs et de toutes les horizons. Ça fait un peu cliche mais il

faut toujours rappeler que toutes, qu’elle soit ouvrière, femme au foyer ou cadre d’institutions, de par

sa nature de femme, elle a les mêmes droits que tout le monde. Nous sommes parfois tentés de juger

une femme aussi sur son intelligence, sa beauté, la manière dont elle s’habille et ce sont parfois des

jugements instinctifs qui demandent un véritable processus de déconstruction. S’il y a un nouveau type

de jugement que l’on rencontre aujourd’hui, c’est celle se faisant sur la base du sexe.


J’ai bien dit sexe, car il existe une différence entre le sexe et le genre sur lequel il n’y pas besoin de

s’attarder dans cet article. L’orientation sexuelle des femmes est aussi parfois utilisée contre elles. Que

ce soit femme Hétérosexuelle, cisgenre ou LBT (Lesbienne, Bisexuelle, Transgenre), les droits ne

diffèrent pas. Pourquoi ? Parce que les droits de la femme font partie de ce que nous appelons plus

généralement les droits humains, et que tous les êtres humains naissent libre et égaux en droits.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

​​Call :

+509-2817-1254

+509-3744-4133

+509-3175-5589

+509-4781-7313

Nous contacter

© 2015 Kouraj.

Created by Haiti Web Création

Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00