​​Call :

+509-2817-1254

Nous contacter

© 2015 Kouraj.

Created by Haiti Web Création

SPOT OF KOURAJ - KOURAJ
00:00 / 00:00
Search

NOTE DE SYMPATHIE A NICE SIMON


C’est avec beaucoup de peine que l’association KOURAJ a constaté, sur les réseaux sociaux, les presses parlées et écrites, la situation de sauvageonne qu’a survécu la mairesse de Tabarre, madame NICE SIMON. Cela fait beaucoup plus de peine quand on entend les diverses opinions sur cette situation lamentable.

Nous savons tous et toutes que la violence contre les femmes est un phénomène social qui ne date pas d’hier. Malgré les avancées des organisations féministes et féminines et d’autres organisations des droits humains, ce phénomène reste flagrant dans notre réalité. Les perceptions se divergent de plus en plus et les femmes continuent d’être victimes des actes de violence venant de tout part.

La population haïtienne est majoritairement formée de femmes (52 %). Celles-ci se trouvent au cœur de la dynamique de reproduction des facteurs sociaux et économiques {en grande partie de l’économie informelle (le travail domestique, ti machann)}. Cependant, c’est une véritable lutte pour la valorisation de leur travail et pour leur participation aux postes de décision, malgré les divers acquis légaux.

D’un autre côté, la violence contre les femmes présentes une particularité beaucoup plus criante. C’est le pouvoir qu’exercent les hommes sur le corps des femmes. Cela dit, malgré les étapes de l’échiquier social que peuvent gravir les femmes, l’homme prétend toujours qu’il peut se servir du corps de la femme comme bon lui semble. Ainsi, les femmes se font violer, maltraiter par des coups de leur conjoint ou d’autres males dominants.

Ces situations monstrueuses ne méritent pas d’être applaudi ou même de provoquer des opinions divergentes. Ce genre de violence devrait être condamné et jugé au rang de crime contre la personne humaine.

KOURAJ dénonce avec force cet acte d’animosité contre la mairesse et contre toutes les femmes en générale. Elle exige que justice et réparation soient accordées à madame NICE SIMON et toutes les femmes victimes de violences conjugales ou d’autres formes de violence.

KOURAJ souhaite qu’un jour aucune personne ne soit discriminée, stigmatisée, ou maltraitée en raison de son identité de genre.


39 views