top of page

Hétéra Estimphil : Éducatrice et militante pour les droits des personnes LGBTQI en Haïti

En juillet 2013, plusieurs manifestations homophobes attaquant les droits des communautés LGBTI ont pris d’assaut les rues de Port-au-Prince, en Haïti. Cet été-là, Hétéra, une femme transgenre haïtienne, a réalisé à quel point son identité est incomprise par la société.

« Je ne me vois pas comme une abomination, je ne me vois pas comme un péché mortel, je ne me vois pas comme une personne malade mentalement, non! Je me suis dit que je dois faire comprendre aux gens que je suis une personne à part entière.”

Hétéra est née dans une famille chrétienne dont les croyances, du moins en théorie, s’opposaient à son orientation sexuelle et à son identité de genre. Ses proches l’ont néanmoins traitée avec amour et respect. C’est grâce à une valeur commune, le respect des droits humains, que les divergences entre leurs croyances et l’identité d’Hétéra ont pu être réconciliées. Cette conviction partagée a aidé Hétéra et sa famille à rester soudées malgré leurs différences, mais il en va autrement de la communauté LGBTI et du reste de la société haïtienne, comme en témoignent les manifestations qui perdurent à Port-au-Prince.

Aujourd’hui, Hétéra est présidente de Kouraj, un organisme communautaire qui prône et défend les droits des personnes homosexuelles et des personnes trans en Haïti. Elle est aussi partenaire de mise en œuvre de Jeunes leaders pour l’égalité, un nouveau projet d’Equitas visant à promouvoir les droits des personnes LGBTI au pays. Conçu pour encourager les jeunes à promouvoir les droits des personnes LGBTI et les droits humains en général, ce projet contribue à faire avancer l’égalité humaine et la non-discrimination en Haïti. Après une formation donnée par l’association Kouraj, les jeunes leaders (membres de la communauté et allié-e-s) développeront et mettront en œuvre des initiatives concrètes de promotion des droits des personnes LGBTI dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’emploi, de la justice et de la participation communautaire. À terme, le projet mobilisera quelque 5 000 jeunes de partout au pays dans le cadre d’activités de sensibilisation et de plaidoyer pour les droits humains!



Chef de file du mouvement émergent LGBTI en Haïti, Kouraj a su mobiliser des associations déjà établies, favoriser l’émergence de nouveaux groupes et former des alliances stratégiques avec la société civile et les institutions d’État. Kouraj est rapidement devenu une famille et une communauté pour Hétéra. Elle éprouve un sentiment d’appartenance à l’organisme et elle a fait de l’éducation aux droits humains et de la promotion des droits des personnes LGBTI sa raison d’être. Hétéra est aussi spécialiste du genre, coach psychosociale et éducatrice. Son militantisme s’inspire de l’ex-directeur de Kouraj, Charlot Jeudy, et de ses mots : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. » Cette maxime guide tous les efforts d’Hétéra pour faire respecter les droits des personnes LGBTI. Malheureusement, la communauté LGBTI haïtienne continue de subir des formes de discrimination et de violence qui n’ont fait qu’empirer durant la pandémie. En effet, en Haïti, certaines personnes accusent la population LGBTI d’être à l’origine de la COVID-19. Hétéra explique que la violence et la discrimination envers sa communauté ne sont pas toujours explicites; souvent, elles sont discrètes et complexes, et donc difficiles à contrer. Elle ajoute que beaucoup de personnes LGBTI vivent une violence économique et institutionnelle quotidienne. Par exemple, un parent qui rejette l’orientation sexuelle de son enfant peut cesser de le soutenir financièrement et ainsi le priver d’éducation, de logement et d’autres nécessités. Les personnes LGBTI courent aussi le risque de subir de la violence institutionnelle, les organisations responsables de protéger les droits humains étant parfois les plus susceptibles de violer les droits des personnes vulnérables. Par exemple, il arrive que la police, censée aider les personnes transgenres victimes de harcèlement, refuse de les soutenir, ce qui permet au harcèlement de continuer en toute impunité. Hétéra et Kouraj remettent en question des formes diverses et complexes d’oppression et de discrimination qui sont parfois difficiles à reconnaître, mais qui ont des effets dévastateurs sur la communauté.

Hétéra se décrit comme une éducatrice et une militante pour les droits humains, ajoutant que les deux rôles sont liés et que chaque militant-e est une éducatrice ou un éducateur en devenir. Quel que soit son rôle, la passion d’Hétéra pour les droits humains est indéniable.

« Je suis militante, sur les violences basées sur le genre, les violences à caractère 

homophobe et transphobe, mais aussi je me mets à la disposition de tout le monde qui veut être formé sur certaines notions sur les questions de droits humains. Je milite, et j’éduque en même temps. »


En 2018, l’engagement d’Hétéra en matière de droits humains l’a amenée à participer au Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) d’Equitas. Ce programme, d’une durée de trois semaines, transmet à une cohorte diversifiée d’éducatrices et d’éducateurs aux droits humains des connaissances, des outils pratiques et des compétences dont plusieurs, nous dit Hétéra, ont enrichi son militantisme et son travail à Kouraj. Mais son expérience au PIFDH a aussi changé sa vie privée. Enfant, Hétéra n’avait pas les mots pour sensibiliser son entourage aux enjeux LGBTI ou parler de son identité. Les termes appris dans le cadre du programme l’ont aidée à lancer le dialogue. Depuis, elle est mieux outillée pour parler d’enjeux LGBTI précis et pour sensibiliser ses proches et le public dans le cadre de son travail à Kouraj. L’éducation aux droits humains est un puissant vecteur de changement. C’est ainsi qu’Equitas et Kouraj renforcent le mouvement LGBTI en Haïti et luttent contre l’ignorance et la désinformation à l’origine des attaques et des préjugés homophobes. Éducatrice et militante engagée, Hétéra continue de lever le voile sur une multitude d’enjeux intersectionnels pour promouvoir l’égalité et l’inclusion et, ultimement, bâtir une société où ses droits et ceux de toutes les personnes LGBTI en Haïti sont respectés et protégés.




52 vues2 commentaires
Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page